SainteLyon 2017

Salut à tous,

Clap de fin de saison sur la SaintéLyon  dimanche dernier : J’avais besoin d’un challenge pour l’année 2017 qui a été pauvre en épinglage de dossards; quoi de mieux que de courir 73 bornes de bitumes, chemins larges verglacés et enneigés, en pleine nuit et au mois de décembre par -5°c ?

La réponse est rien ! Tu cherches un ultra en hiver dans le Sud de la France, tu ne trouveras que la doyenne des raids nocturnes …

Cette course je l’a déteste ! Quand Fabrice B. a voulu y participer l’année dernière, je me souviens de mes mots contre son idée :

« Le trail, ça se court en montagne sous le soleil estival pas en hiver sur la route ou dans les chemins de 4×4 des Monts du Lyonnais »

J’ai dit un truc comme ça ou en un peu plus vulgaire… on s’en fou !

Mais voila, le traileur blessé toute la saison ou occupé par ses gosses en bas âge ou par sa nouvelle maison à retaper … qui n’a rien couru de l’année, n’a plus qu’une seule solution pour avoir sa dose d’adrénaline : La SAINTELYON putain !!!!

C’est dans cet état d’esprit que je prends le départ de cette course avec Olivier F. qui n’a pas non plus fait la saison qu’il voulait (un UTMB seulement … !!!)

Objectif : Prendre un shot de dopamine pendant le max de temps possible sans trop souffrir du froid et des crampes.

Nous partons dans la vague n°3, vingt minutes environ après les favoris (à ne pas faire si vous visez « une perf »).

La remontada commence … jusqu’à St Cristo en Jarez (km16) ou il faudrait pousser tout le monde dans le fossé pour passer 🙂 On ne veut pas faire nos parisiens dans le metro alors on reste bien sagement à notre place avec des pardons, désolé … de temps en temps quand ça marche vraiment trop longtemps :[

Le reste du coup ce sera en mode « touriste » avec une belle fatigue cumulée de l’année quand même.

On en a chié, on termine 1170 et 1171ème en 9h17’50 » (pire chrono de mes SaintéLyon) mais heureux d’avoir clôturé cette saison par un ultra-trail !

 

 

Publicités

Un commentaire Ajoutez le vôtre

  1. François Drouin dit :

    Bravo Michael! C’est certain que c’est gratifiant pour toi de terminer l’année de cette façon âpres avoir peu ou pas compétitionné. Ça démontre que tu es toujours dans le coup et que le talent demeure.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s